fbpx

[Compétitions] Récap du dernier jour des Dubaï CrossFit Championship

Dernier jour pour cette compétition au niveau ultra élevé encore cette année. 4 jours d’effort dans un format « CrossFit Games » pour commencer à tester son fitness face aux plus grands. Cette journée a clairement bousculé le classement général. On vous explique comment.

Résumé de l’épreuve 10 équipe des Dubaï CrossFit Championship

Encore une fois, Rich Froning met à profit le worm pour les équipes. Thruster worm complétés avec des toes 2 bar et du Ski erg.

For Time TimeCap 15min:

4 tours de:

  • 20/15 Cal Ski (HH ou FF, puis les binômes change d’atelier)
  • 25 Synchro toes to bar ( HH ou FF, puis les binômes change d’atelier )
  • 15 Worm thrusters
Event 10 équipe Dubaï CrossFit Championship

MisFit P10 Performance est dans son élément lorsqu’il y a du worm. Très rapide sur les thrusters grâce à une bonne synchro ils devancent les deux équipes du podium « Team Prepared » et « We got cake ». C’est clairement la meilleure équipe du week-end avec 6 victoires sur 11 épreuves.

Résumé de l’épreuve 8 individuelle des Dubaï CrossFit Championship

L’épreuve « DFC Original » est pour le moins… originale. Avec une flopée de mouvements jamais vus dans l’histoire des compétitions de fitness fonctionel.

For Time TimeCap 14min pour les hommes/ 15min pour les femmes:

  • 25 HSPU en déficit
  • 25 pompes sautées sur bloc
  • 25 « deck squats » avec kellbells (24kg/16kg)
  • 25 « A jump » avec dumbells (25kg/15,8kg)
  • 25 Chest to Bar supination
  • 25 Devil press avec dumbells (25kg/15,8kg)
Aucune description de photo disponible.
Event 8 indiv Dubaï CrossFit Championship

Cette épreuve, plus bizarre qu’originale, a demandé aux athlètes une importante dextérité sur ces mouvements peu habituels. Un bon test de fitness… moins sympa pour les yeux…

Le mouvement le plus criant a été les pompes sautées ou « jumping push-up » qui ont demandé beaucoup d’énergie et qui a marqué une différence importante de rythme entre les compétiteurs. Sara Sigmundsdottir est partie très vite sur cette épreuve en mode « chipper » mais elle a vite était stoppée sur les « A jumps » et rattrapée par Jamie Greene qui marque une 2ème victoire d’épreuve. Derrière Sara, Samantha Briggs complète le podium.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et chaussures
Sara Sigmundsdottir – Crédit: Facebook @DubaiCrossFitChampionship

Dans la catégorie masculine, les deux canadiens se sont affrontés dans un duel physique et psychologique très fort. On est contents de revoir Brent Fikowski à ce niveau là. Avec initialement quelques répétitions d’avance pour Patrick Vellner en sortant des « flying push-ups » , Fikowski, régulié sur les Deck Squat, a réussi à revenir à hauteur de son compatriote. Les deux athlètes sont arrivés simultanément sur les chest-to-bars en supination. Brent, en avance en sortie de la gym ne sera plus rattrapé. Une victoire importante qui consolide son podium. Roman Khrennikov, en embuscade pendant toute l’épreuve, vient compléter le podium avec un chronomètre de 12min49.

Résumé de l’épreuve 11 équipe des Dubaï CrossFit Championship

Barres très lourdes et HSPU strict synchro, deux mouvements qui peuvent rapidement devenir un calvaire…

For time TimeCap 18min:

En binôme Homme/Femme

  • 27-21-15-9 Partenaire deadlift 180kg
  • 27-21-15-9 HSPU strict synchro

Les athlètes semblaient bien en maîtrise sur cette barre en déséquilibre avec 90kg coté homme et 70kg coté femme. Mais la difference s’est clairement faite sur les HSPU synchro en strict et là, impossible de se frotter à la team « We got cake ». En retard sur Misfit P10 Performance lors du passage du premier binôme Jessica Griffith/Cody Mooney, Alec Smith et Dani Speegle ont très fortement accéléré pour écraser le second binôme Misfit (Taylor Williamson/Travis Williams). Au final, 3min30 d’écart entre les deux équipes, une démonstration !

Malheureusement cela ne sera pas suffisant pour rattraper Misfit P10 Performance au classement général. Ils remportent cette compétition et le ticket qui les amènent aux CrossFit Games 2020 !

Résumé de l’épreuve 9 individuelle des Dubaï CrossFit Championship

Ce neuvième wod est dédié aux femmes islandaises avec le nom de « Dottir workout » (fille de, en français). Épreuve plutôt complète avec de la gym et des barres plutôt lourdes. Avec 6min de time cap, on peut bien évidemment parler de sprint.

For Time TimeCap 6min:

  • 12 bar muscle-ups
  • 21 deadlift (100kg/70kg)
  • 9 bar muscle-ups
  • 15 Hang power clean (100kg/70kg)
  • 6 bar muscle-ups
  • 9 shoulders to overhead (100kg/70kg)
Aucune description de photo disponible.
Event 9 indiv Dubaï CrossFit Championship

Jamie Greene a été encore une fois très agressive sur la gym avec des bar muscle-ups très rapide. Sara et Jamie ont opté pour une stratégie d’économie de grip sur l’haltero pour être plus efficaces sur la gym. Une stratégie payante pour Jamie bien plus réactive sur la gym. Un « back to back win » pour la néo-zélandaise et une 3ème victoire sur la semaine.

Encore un face à face impressionnant entre les deux canadiens suivis par le finlandais Jonne Koski. Patrick Vellner très rapide sur les shoulders to overhead remporte l’épreuve devant Fikowski. Jason Smith s’est blessé sur ce dernier mouvement.

Résumé de l’épreuve 10 & 11 individuelle des Dubaï CrossFit Championship

Derniers événements de cette compétition qualification pour les CrossFit Games. Deux épreuves en une avec un chrono après le vélo et les T2B puis 3 tour de burpees et thrusters.

For Time TimeCap 12min Homme / 14min Femme:

  • 60 calories echo bike
  • 60 Toes to Bar

Puis de 6 à 14min, 3 tours de:

  • 10 burpees box jumps over
  • 10 thrusters (60kg/40kg)

200 points à aller chercher sur cette épreuve en étant le plus rapide sur 120 répétitions puis sur 14min. Chez les femmes, c’était clairement une épreuve pour Samantha Briggs et elle l’a bien compris, après sa victoire sur le couplet Bike Erg/course elle remporte cette épreuve et valide sa place pour les CrossFit Games 2020. Sara Sigmundsdottir valide son deuxième Sanctional Event de la saison après sa première place aux Opens 2020. Sara sera surement l’une des grandes favorites des CrossFit Games cet été.

C’est chez les hommes que le classement a le plus bougé sur cette dernière journée. Jason Smith a perdu beaucoup de places après sa blessure sur l’épreuve 9 passant de la 3ème place à la 7ème place. Déception pour Roman qui perd 3 places mais qui reste sur le podium. Brent Fikowski et Patrick Vellner sont les grands gagnants de cette compétition sur 4 jours. A noter, la présence de 3 canadiens dans le top 10 des Dubaï CrossFit Championship.

Brent Fikowski – Crédit : Facebook @DubaiCrossFitChampionship

Sur cette épreuve Lazar Dukic a saisi une belle opportunité en allant très vite sur les toes 2 bar et prendre les 100pts. Sur la seconde partie de l’épreuve c’est Roman qui, au coude à coude avec les deux canadiens, arrache la victoire et consolide sa place sur le podium. Vellner est 2ème, Fikowski 3ème. Avec deux 3ème places sur cette épreuve Brent Fikowski est logiquement assuré de remporter cette édition des Dubaï CrossFit Championship !

Top 5 Femme (classement final):

  • Sara Sigmundsdottir
  • Karin Frey
  • Samantha Briggs
  • Gabriela Migala
  • Jamie Greene

Top 5 Homme (classement final) :

  • Brent Fikowski
  • Patrick Vellner
  • Roman Khrennikov
  • Bjorgvin Gudmundsson
  • Lazar Dukic

Top 5 Team (classement final) :

  • Misfit P10 Performance
  • We got cake
  • Team Prepared
  • Team Finland
  • Team Yas

Retrouvez la dernière journée des Dubaï CrossFit Championship en rediffusion sur Youtube.