fbpx

[Interview] Catherine Devèze – Performance et mental

C’est aujourd’hui Catherine Devèze qui nous fait vivre sa passion pour le fitness fonctionnel à travers cette interview. Elle arrive aujourd’hui à faire rimer sa vie professionnelle et personnelle au rythme du CrossFit. Engagée en Master 55-59 elle domine la catégorie en France depuis maintenant 3 ans ! Son rêve de participer aux CrossFit Games n’est qu’a quelques places !

Peux-tu détailler ton parcours qu’il soit sportif et/ou professionnel (avant la pratique du CrossFit)?

J’ai commencé la pratique sportive à l’âge de 18 ans par de la gymnastique (abdos/fessiers/..) et de la danse à raison de 17 h par semaine. Ensuite au moment de ma grossesse j’ai interrompu ma pratique pendant 4 ans puis j’ai repris par une pratique de la musculation très intensive avec comme partenaire un double champion du monde de body building. Et cela pendant 8 ans (10 heures / semaine). Après mon second mariage j’ai commencé le Fitness (pump, rpm.. ) 15 h par semaine ainsi que de la course à pieds et du vélo. J’ai découvert finalement le CrossFit en 2015.

A quelle fréquence pratiquais tu le sport avant ta découverte du CrossFit (volume d’heures par mois) ?

J’ai pratiqué le sport à raison de 60 h environ par mois avant le CrossFit. 

A-t-il eu un impact, positif ou négatif, sur ton niveau de fitness actuel ?

Oui bien sûr il a sensiblement accru ma condition physique générale sans aucun doute. 

Depuis combien de temps fais-tu du CrossFit et à quel rythme (volume d’heure par mois) ?

Je pratique le CrossFit depuis 5 ans. J’ai d’abord commencé à mixer CrossFit et Fitness. Aujourd’hui je pratique 3 jours/1 jour de repos. Ce qui représente environ 50 h par mois avec des périodes plus intenses avant les compétitions. 

Catherine Devèze – Crédit: Riders Throwdown

Les Masters peuvent avoir un rythme de vie différent des -35ans, avec des familles et des carrières professionnelles à gérer. Il faut donc trouver un bon équilibre. Comment est-ce qu’on arrive jongler et comment peut-on trouver le juste milieu entre vie pro et sportivité ?

Ayant une pratique libérale (psychologie) je gère mon emploi du temps et par ailleurs co-owner de ma box le reste de mon temps journalier est consacré à mon entraînement et au coaching. Pour tenir ce rythme, faut être passionné et accepter un timing serré. J’ai la chance d’avoir une fille déjà grande qui poursuit ses études et est autonome. Je gère également 2 compétitions « Only Master Throwdown «  – avec cette année Christian Galy et Framboise Labat parrain et marraine / ainsi que la « Battle of Heroes ». Ces 2 compétitions en ligne ont des buts caritatifs et nous ont permis de remettre des sommes importantes directement à des chercheurs qui œuvrent contre le cancer et ensuite à des blessés de guerre pour la 2ème compétition. 

L’image contient peut-être : 1 personne, assis
Catherine Devèze – Crédit: Master & Teens Throwdowm/AMRAP Photography

Quelle image donne-t-on à son entourage quand on fait du CrossFit et que l’on est master ? Est-ce une image de sportif de « l’extrême » ou plutôt un modèle de détermination qui tire vers le haut une génération ?

Faire du CrossFit à mon âge crée chez les autres soit de l’admiration soit une grande interrogation quant à ma santé mentale (bon.. je suis psy ça aide pas 😁). Après je pense que cela peut permettre à d’autres de comprendre que tout est possible quelque soit l’âge. 

Est-ce qu’un master influence plus facilement sa génération à s’inscrire dans une salle de CrossFit ?

Mon expérience me dit que non à l’heure actuelle…  en France on a encore beaucoup de travail à faire pour emmener les Masters vers la pratique sportive en général. 

Tu suis une programmation particulière ou tu as un accompagnement adapté ?

J’ai une programmation personnalisée que me donne ma coach pour travailler au mieux mon CrossFit et me préparer aux compétitions. 

Peux-tu détailler ton palmarès ou tes « succès » dans cette discipline ?

Palmarès : j’ai passé mon Level 1 en 2017 et commencé la compétition en 2018. 

2020:

  • 1ère Masters and Commanders (catégorie 50+)
  • 1ère Riders Throwdown
  • 1ère Masters and Teens Throwdown
  • 1ère Master 55+ CrossFit Open France (78 ème Monde)

2019:

  • 1ère Cry me a River
  • 1ère Masters and Teens Throwdown 
  • 1ère CrossFit Open France
  • 1ère Open Europe Sud (45ème Monde)
  • 2ème European Master Throwdown 

2018:

  • 1ère Cry me a River
  • 1ère Open France Master 55+ 
  • 1ère CrossFit Open Europe (126ème Monde)
  • 1ère European Master Throwdown 
  • 1ère French Throwdown 
Catherine Devèze – Crédit: European Masters Throwdown

Vis tu aujourd’hui de ce sport ?

Je vis de ma profession.. le CrossFit n’est qu’une dépendance coûteuse 😉 !

Est-ce que tu as déjà été victime de blessure ? Si oui de quel type et pendant quelle durée ?

J’ai une blessure à l’épaule déjà ancienne qui a des incidences sur ma pratique du CrossFit.. sinon je traîne quelques tendinites.. 

Est-ce que l’on gère les blessures de la même manière en étant master ? Et cela a-t-il un impact dans la préparation ou à l’entrainement ?

Je suis plus attentive à mon corps aujourd’hui, j’ai le soutien d’un excellent kiné.. et je fais arracher les cheveux à ma coach qui doit combiner mes entraînements en fonction de mon été corporel du moment !!! Et elle y arrive !

Catherine Devèze – Crédit: Master & Teens / CFImages

Qu’est-ce qui te motive dans ce sport et t’amène à faire de la compétition ?

J’ai toujours aimé me créer mes propres challenges et je ne me bats jamais contre les autres. Je suis même heureuse et admirative de leurs succès. Quant à la compétition c’est un hommage que je rends à mon ex partenaire et ami de muscu (aujourd’hui décédé) qui a toujours voulu que je fasse des compétitions et à qui j’ai toujours dit non à l’époque. 

La France est la 4ème nation européenne et la 8ème nation mondiale master aux Open 2020* avec une progression du nombre d’athlètes français dans le top 2020 de plus en plus importante, comment expliques-tu ce bon classement?

Je crois que le CrossFit est une discipline qui attire de plus en plus de monde donc proportionnellement on a plus de chances d’avoir nos héros français.

Un grand merci à Catherine pour sa disponibilité et la transmission de son expérience au travers de cette interview. Bon courage à elle dans la quête de son rêve !

Retrouvez toute nos interviews sur Burpees Channel dans notre dossier Spécial Masters